Stop au brûlage !

Le brûlage de 50 kg de végétaux équivaut à autant de particules dans l’atmosphère que 13 à 14 000 km parcourus par une voiture récente !

Des effets sur la santé

Le brûlage à l’air libre génère des substances cancérigènes, notamment du benzène. Plus les matières sont vertes et humides et plus les émissions sont toxiques. La toxicité est évidemment aggravée par la combustion d’autres matières associées, tel du plastique, du bois traité… Cet impact est renforcé lors d’épisodes de pollution de l’air en période hivernale.

Réglementation et sanctions

Le règlement sanitaire départemental interdit les feux de végétaux (et déchets de toute sorte) à l’air libre pour des raisons de troubles de voisinage, de risque incendie et de pollution de l’atmosphère. L’article 131-13 du code pénal précise le montant de la contravention selon sa classe. Il s’agit généralement d’une contravention de classe 3, d’un montant de 450 €. À noter que des dérogations existent pour les usages professionnels (agricoles et forestiers), sauf lors des pics de pollution de l’air.

Bon à savoir…

Rennes Métropole propose des solutions pour valoriser les différentes matières végétales.

N° Vert : 0 800 01 14 31 (appel gratuit)