Ayez le réflexe brigade numérique !

La gendarmerie a entrepris sa transformation numérique afin de moderniser sa relation avec les usagers, leur rendre un meilleur service et leur permettre d’accéder à la sécurité en ligne.

Qu’est ce que la Brigade numérique ?

Démarche innovante, la brigade numérique a pour objectif de proposer aux usagers un contact simplifié, enrichi et rénové avec la gendarmerie nationale.

En intégrant les nouvelles technologies, la gendarmerie adapte ses modes d’action pour repenser sa façon d’interagir avec la population. Les gendarmes de la brigade numérique complètent et démultiplient ainsi les capacités d’accueil des unités territoriales.

Comment fonctionne-t-elle ?

Elle fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sans traiter les urgences qui restent de la compétence des plateformes des services idoines (17, 18, 15 et 112). Le citoyen peut ainsi, depuis l’interface de son choix (smartphone, tablette, ordinateur…), contacter en permanence la gendarmerie.

Un opérateur de la gendarmerie évalue la demande et propose soit une assistance en ligne, soit un rendez-vous avec un gendarme dans le lieu de son choix. En complément, ces mêmes usagers peuvent accéder à un centre d’aide (Foire Aux Questions) qui leur permet de rechercher, en autonomie, des réponses à des questions d’ordre général.

Combien de gendarmes sont affectés à la brigade numérique ?

Elle est composée de 20 gendarmes. Les personnels sont sélectionnés pour leur expérience et leurs qualifications professionnelles, ainsi que pour leurs compétences linguistiques. La brigade numérique peut également être renforcée par des réservistes.

Quelle est la mission des gendarmes de la brigade numérique ?

Leur mission est d’accueillir, orienter, informer et guider les internautes comme le font déjà les unités territoriales.

Les personnels ont été formés à l’accueil à distance par écrans interposés. L’accent a été mis sur l’accueil des femmes victimes de violences, pour lequel les militaires de la brigade numérique ont notamment suivi une formation à laquelle ont participé l’association France Victimes et 3919 violences femmes info.

Une formation spécifique au Facile A Lire et à Comprendre (FALC) leur permet d’interagir avec les personnes en situation de handicap.

Outre ces catégories d’usagers, la brigade numérique a vocation à accueillir et à recevoir toutes les sollicitations des usagers internautes en les orientant prioritairement vers les téléservices (OTV, télépoints, préplainte en ligne, Pharos, Perceval, Thésee…) ou les sites étatiques, comme service public.fr, sur lesquels les usagers pourront obtenir des réponses précises à leurs questions.

La brigade numérique n’a pas vocation à recevoir des plaintes. Néanmoins, ses personnels, officiers de police judiciaire détenteurs d’une habilitation nationale, pourront d’initiative se saisir des faits constituant des infractions pénales dont ils auront connaissance et les transmettre à l’unité de gendarmerie ou de police compétente dans le cadre du “guichet unique”.

Plus d’infos